Actualités  •  Sectors & markets Tourisme - Loisir - Culture

Malgré des contextes variés, les principales destinations touristiques de la zone sortent marquées par la crise du covid-19

En 2019, le nombre de touristes dans l’AEOI a atteint 9,9 M, en croissance de 55,2 % depuis 2010, bien que la zone ne représente que 17,8 % des arrivées de touristes en Afrique subsaharienne sur cette période. Sur la décennie, les ¾ des touristes étrangers se sont dirigés vers 5 pays : le Kenya (18,4 % des arrivées), le Rwanda (14,4 %), l’Ouganda (13,9 %), la Tanzanie (13,5 %) et l’île Maurice (12,5 %). Avant la crise sanitaire, les pays ayant connu la croissance la plus forte en nombre d’arrivées étaient les Comores (+194,8 % en 10 ans), le Rwanda (+145,0 %) et les Seychelles (+124,1 %). La crise a toutefois durement affecté le secteur touristique à l’échelle de la région, avec la suppression de 2,2 millions d’emplois entre 2019 et 2020, et une baisse de la contribution au PIB de 6,2 points de PIB en moyenne. Plusieurs pays de la zone se distinguent toutefois par l’importance de leur tourisme domestique notamment le Kenya (68 % des dépenses en 2019) et la Tanzanie (31 % des dépenses).

Lire la suite >> Fichier attaché

Related Articles

No news available.

Related Events

No event matches your search

Share this page Share on FacebookShare on TwitterShare on Linkedin